Archives : Dossier

Commerzbank Lance les Bonus et Reverse Bonus

Après les « Stability Warrants » lancés en novembre 2008 qui offrait déjà de nouvelles opportunités d’investissements inédites en Bourse de Paris (voir Strike numéro 87 de décembre 2008), Commerzbank complète sa gamme de produit dérivés en lançant des Certificats Bonus Cappés et innove encore avec un produit d’investissement de nouvelle génération : des Reverse Bonus Cappés… Warrants, Turbos, Turbos Illimités, Stability Warrants et maintenant Bonus Cappés et Reverse Bonus Cappés… Commerzbank a été en 2008 l’émetteur le plus actif à Paris et continue d’adapter sa gamme de produits disponibles en fonction des conditions de marchés actuelles, plus difficiles, qui tendent à modifier les comportements des investisseurs. Encore faut-il, pour ces investisseurs, disposer de produits adaptés à ces nouvelles stratégies alternatives !

Comment ca marche ?

Les Bonus Cappés et Reverse Bonus Cappés sont utiles dans le cadre d’un scénario d’investissement assez simple : Le CAC ou un autre sous-jacent ne descendra pas sous un certain niveau. A partir de cela on obtient une certitude de rendement à maturité si cette borne basse (ou haute dans le cas d’un Reverse Bonus Cappé du produit) n’est pas touchée. Prenons un exemple : si vous considérez que le CAC40 ne peut descendre en dessous 2000 points d’ici au 31 décembre 2009 (ce qui représente 40 % de baisse environ), vous pouvez vous positionner sur Le Certificat Bonus Cappé barrière basse 2000 et Bonus : 3950 de maturité 31/12/2009 (1).

Quel est le prix du produit ?

Le prix du produit aujourd’hui serait de 32 euros. Soit le niveau actuel de l’indice CAC 40, 3203 points, divisé par la parité du produit qui est de 100 pour 1.  Le prix du Bonus va suivre de manière assez précise le niveau du CAC40 jusqu’à sa maturité à une exception près (2). A l’inverse des warrants, les bonus ont pour objet d’être porté, autrement dit gardé en portefeuille jusqu’à la maturité. A l’échéance, un point est fait sur ce qu’il est advenu du CAC (ou d’un autre sous-jacent le cas échéant) pendant la période.

Dans note exemple, si le CAC n’a pas touché la barrière basse, ici 2000 points, alors l’investisseur détenteur du Bonus Cappé de barrière basse 2000 points et de Bonus 3950 reçoit, à l’échéance, le bonus auquel il a droit soit 3950 points. Autrement dit, un produit acheté 32 euros est valorisé 39.50 euros. Le montant est calculé en divisant le niveau du Bonus par la parité (3950 /100 = 39.50), soit un rendement maximum de 23 % sur 1 an ((39.5-32)/32 = 0.23). En effet, même si le CAC termine au-dessus du niveau Bonus le gain du bonus est limité à 23 %.

A contrario, si le CAC40 touche les 2000 points pendant la période, le certificat Bonus Cappés ne donne plus droit au Bonus de 3950 points car la barrière a été touchée. Le prix du certificat Bonus s’aligne alors sur le niveau du CAC40. En effet si le CAC40 ou un autre sous-jacent termine à 3500 points après avoir touché 2000 points, le certificat sera valorisé à 3500/100 = 35 euros et ainsi de suite.

A noter : si le CAC40 ou le sous-jacent dépasse le niveau du Bonus, ici, si le CAC40 dépasse les 3950 points, le prix du certificat, en revanche la performance restera limitée ou « Cappé » à 3950 points soit 39.50 euros. Le procédé est identique pour les autres sous-jacents Actions. Seules les parités d’échange sont alors différentes.

Quant aux Reverse Bonus Cappés, le principe est le même à une exception près. Il s’agit d’imaginer que le CAC 40 ne dépassera pas, cette fois, un certain seuil à la hausse, imaginons 4500 points (soit 40 % de hausse) d’ici au 31 décembre. En rémunération de ce scénario l’investisseur peut percevoir un montant de bonus équivalent à la plus value que l’investisseur aurait réalisé s’il avait vendu à découvert le CAC40 à 3200 points et racheté sa position à 2560 points (1), soit 20 % de rendement.

Le calcul du prix est un peu plus complexe. Néanmoins, à la date d’émission, son prix est généralement le même que celui d’un Bonus Cappés. Ensuite il va évoluer en sens inverse (si le CAC gagne 1 % le Reverse Bonus va perdre 1%) et sans effet de levier. A tout moment vous pouvez consulter le montant du bonus attribué si la barrière haute du Reverse Bonus n’est pas touché et le rendement offert sur notre site Internet www.warrants.commerzbank.com, rubrique « Les Bonus » dans la barre de menu gauche du site.

Dans un marché ou les perspectives économiques ne sont pas bonnes, l’idée de parier sur le fait qu’un indice ne dépasse pas un certain niveau à la hausse d’ici la fin de l’année ou même le mois du juin tout en s’assurant un rendement fixé à l’avance semble particulièrement appréciable… Pour toute information complémentaire sur les Bonus et les Reverse Bonus Cappés, nos équipes de spécialistes sont à votre disposition au numéro vert 0800 80 10 80.

 

(1) Le niveau des barrières basses et des bonus des certificats Bonus Cappés et Reverse Bonus Cappés émis le 31 décembre 2008 ne sont pas encore définitivement fixés à l’heure ou nous écrivons cet article. En revanche, la cote de ce magazine est éditée plus tard et vous y retrouverez la liste des produits. Leurs codes Isin et Mnémonics, en revanche, pourront vous être indiqués au numéro vert ou sur notre site internet warrants.commerzbank.com à partir du 31 décembre 2008 au matin (centre d’appel ouvert de 9h à 14h30).
(2) Lorsque le sous-jacent varie dans le sens contraire à celui de la barrière et que son niveau dépasse celui du bonus, le prix du certificat ne monte pas au delà du niveau du Bonus.
Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement