Archives : Pétrole et Euro/Dollar

Pétrole et Euro/Dollar

LE BRENT

L’équilibre domine

Brent_FR 180En dépit d’une reprise de l’offre américaine, marquée par la réouverture d’un grand nombre de puits non conventionnels, le Brent gagne près de 5% en performance mensuelle. Les prix du baril demeurent soutenus dans une grande mesure par une montée des tensions géopolitiques, notamment en Syrie.

A cela s’ajoutent des rumeurs selon lesquelles les pays membres de l’OPEP pourraient reconduire les plafonds de production. Ces derniers ont été adoptés depuis le début de l’année par le cartel pétrolier et s’appliquent à d’autres pays producteurs, tels que la Russie. Ces quotas étant prévus jusqu’à la mi-2017, leurs prolongations constitueraient un solide argument haussier.

Enfin, l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) perçoit le marché du pétrole comme proche de l’équilibre. Malgré une estimation à la baisse de la croissance de la demande mondiale de pétrole en 2017, l’institution relève des éléments encourageants sur l’offre. Bien que la production américaine progresse, elle est en nette baisse chez la plupart des autres pays producteurs.

Graphiquement, en données hebdomadaires, après avoir pris appui sur le support moyen terme des 49/50 USD, les prix approchent une fois de plus de la borne haute du trading range à 57 USD. Ce niveau correspond à une résistance majeure, dont le franchissement générerait une accélération haussière en direction des 60 USD. Toutefois, un nouvel échec serait synonyme d’une poursuite de la distribution des cours à plat.

Jordan DUFEE Analyse réalisée le 21 avril 2017
© 2017 Zonebourse.com

L’EURO/DOLLAR

L’art du revirement selon Donald Trump

EURUSD_FR 180Acculée à la fois par le risque politique en France et la prudence de la BCE, la monnaie unique ne doit sa résistance qu’à la faiblesse relative du billet vert, pénalisé par l’imprévisibilité qu’incarne à lui seul Donald Trump.

Hier déterminé à abroger l’Obamacare, critique envers la politique accommodante de la Réserve Fédérale, vindicatif contre la Chine et opposée à toute ingérence en Syrie, aujourd’hui consensuel au Congrès, favorable à des taux bas, allié de circonstance avec Pékin et prompt à bombarder le régime de Damas, la versatilité du nouveau président américain est si stupéfiante qu’elle déboussole totalement les opérateurs.

S’interrogeant à la fois sur la faisabilité des réformes promises, l’avenir de l’indépendance de la FED, l’éclatement potentiel d’une nouvelle guerre des changes ou le rafraichissement extrême des relations qu’entretiennent les Etats-Unis avec la Corée du Nord, la Russie ou l’Iran, les marchés s’inquiètent et se demandent ce que nous réserve Monsieur Trump pour demain.

De l’autre côté de l’Atlantique, l’incertitude qui entoure le scrutin présidentiel et les élections législatives à venir dans l’Hexagone renforce un peu plus l’aversion au risque, dans un contexte de forte progression des courants eurosceptiques.

Peu probable en conséquence que les divergences s’estompent au sein de la BCE, dont les membres devraient peiner à former un consensus permettant un durcissement de leur politique en 2017. Sur fond de décélération de l’inflation dans l’Union monétaire, l’institution pourrait même prolonger son QE l’année prochaine, en particulier si les tensions sur les marchés obligataires se confirmaient.

Techniquement, l’Euro évolue en plein cœur de son range. Bien que la monnaie unique ne parvienne pas à s’éloigner durablement de ses points bas annuels, la menace que fait actuellement peser la politique américaine sur la stabilité du billet vert ne permet pas de se positionner sereinement sur la parité. Nous sommes toujours à l’écart.

Mathieu BURBAU Analyse réalisée le 21 avril 2017
© 2017 Zonebourse.com

AVERTISSEMENT : la rubrique « Analyse Zone Bourse » comprend la diffusion sans aucune modification des articles rédactionnels (analyses techniques, analyses fondamentales, notes de recherche), des analyses graphiques et des recommandations d’investissement à caractère général (ci-après designées collectivement « les informations ») produites par la société Surperformance SAS, éditrice du site Internet Zonebourse.com. Les informations de cette rubrique représentent une communication à caractère promotionnel et n’ont notamment pas été élaborées conformément à toutes les dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières. La Commerzbank et ses employés ne sont pas soumis à l’interdiction d’effectuer des transactions sur les instruments financiers présentés dans cette rubrique avant la diffusion du magazine Strike.

Article tiré du magazine Strike 180 / Mai 2017

 

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement