Archives : Pétrole et Euro/Dollar

Pétrole et Euro/Dollar

LE BRENT

Regain de spéculation

brent_fr-174

La perspective d’une nouvelle entente entre les pays producteurs afin de réduire l’offre mondiale redonne de l’énergie aux cours du pétrole. Cet optimisme avait trouvé un premier élan dans le récent accord historique trouvé à Alger, fin septembre, date à laquelle le marché s’est installé en relance haussière.

Cette reprise s’effectue malgré la production américaine, capable de s’intensifier rapidement, et la volonté de l’Iran de poursuivre sa stratégie d’augmenter sa production.

La confrontation de ces motifs positifs ou négatifs risque de créer dans les jours à venir de la volatilité sur les contrats pétroliers.

Graphiquement, les cours du Brent viennent rechercher une résistance placée vers 51/52 USD. Cette plage de prix converge avec le passage des moyennes mobiles 20 et 100 semaines, ce qui intensifie sa pertinence. De plus, une oblique haussière porte les cours. Par conséquent, en tenant compte d’un retour possible des vendeurs à tout moment, de par la structure du marché, il conviendra d’attendre la cassure de cette ligne ascendante avant de générer une position vendeuse, sous les 49 USD, à fin de viser un retracement vers 43/44 USD.

Patrick Rejaunier Analyse réalisée le 24 octobre 2016
© 2016 Zonebourse.com

L’EURO/DOLLAR

Léthargie

eurusd_fr-174

Bien que la BCE soit à court de solution pour poursuivre sa politique accommodante, la monnaie unique ne parvient pas à se relancer, à la fois pénalisée par la perspective imminente d’une hausse de taux outre-Atlantique et par le risque de « Brexit dur » qui plane sur le Vieux-Continent.

Même si l’inflation progresse à +0.4% sur un an en zone Euro, d’autres indicateurs montrent que cette performance s’attribue davantage au rebond des prix de l’énergie qu’à l’efficacité de la politique de l’autorité monétaire européenne. A ce constat s’ajoute la pénurie des obligations éligibles à son programme de rachats d’actifs et la problématique de l’inéluctable prochain retrait de celui-ci, lequel pourrait faire davantage de mal à l’économie des 19 que sa mise en place ne l’a renforcée.

Sur le front du Brexit, la pression exercée outre-Manche par la Première ministre Theresa May, pour déclencher dès mars prochain une sortie sans concession ni consultation du Parlement, inquiète les milieux d’affaires qui craignent que le Royaume-Uni ne perde l’accès au marché unique.

Aux Etats-Unis, les clignotants macroéconomiques reverdissent nettement. Le compte rendu de la dernière réunion de la Réserve Fédérale faisant déjà état de débats très serrés au mois de septembre, il ne fait désormais plus guère de doute, à moins d’une volatilité exacerbée sur les marchés que provoquerait par exemple une victoire surprise de Trump aux prochaines élections, que la FED relèvera le loyer de l’argent d’ici la fin de l’année.

Techniquement, en données hebdomadaires, la parité reste néanmoins bien ancrée dans son range où 1.0966 joue un rôle de pivot. Tiraillé entre l’impuissance de la BCE d’un côté et les velléités de la banque centrale américaine ou du gouvernement britannique de l’autre, l’Euro traine décidément à choisir une direction de long terme. Nous préférons rester à l’écart sur cet horizon, dans l’attente d’une meilleure visibilité.

Mathieu BURBAU Analyse réalisée le 24 octobre 2016
© 2016 Zonebourse.com

AVERTISSEMENT : la rubrique « Analyse Zone Bourse » comprend la diffusion sans aucune modification des articles rédactionnels (analyses techniques, analyses fondamentales, notes de recherche), des analyses graphiques et des recommandations d’investissement à caractère général (ci-après designées collectivement « les informations ») produites par la société Surperformance SAS, éditrice du site Internet Zonebourse.com. Les informations de cette rubrique représentent une communication à caractère promotionnel et n’ont notamment pas été élaborées conformément à toutes les dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières. La Commerzbank et ses employés ne sont pas soumis à l’interdiction d’effectuer des transactions sur les instruments financiers présentés dans cette rubrique avant la diffusion du magazine Strike.

Article tiré du magazine Strike 174 / Novembre 2016

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement