Archives : Indices

Prudence pour le début d’année

Un vent d’euphorie s’est emparé des places financières depuis le 9 novembre, après la victoire « surprise » du candidat républicain Donald Trump aux élections américaines. Dès lors s’en sont suivis 2 mois de hausse ininterrompue, ayant permis à Wall-Street d’enchaîner les records historiques et aux places européennes de passer dans le vert depuis le 1er janvier.

Malgré les incertitudes politiques en Europe, avec notamment la victoire du « non » au référendum italien et les tensions sur le marché obligataire, l’appétit pour le risque sera donc resté intact, grâce aux promesses du futur président américain (fortes dépenses d’infrastructures, relance budgétaire, baisse massive des impôts…) et à la poursuite des politiques monétaires accommodantes des banques centrales.
La BCE tente par tous les moyens de rassurer, en dépit des perspectives d’inflation moroses en zone euro. Elle a récemment annoncé la prolongation de son programme de rachats d’actifs jusqu’en décembre 2017 (mars 2017 précédemment). Les achats mensuels, actuellement de 80 milliards d’euros, seront toutefois ramenés à 60 millions à compter du mois d’avril. Ces achats pourraient néanmoins être augmentés de nouveau si nécessaire, mettant ainsi en évidence que le soutien inconditionnel de la banque centrale européenne n’est pas prêt de disparaître. Le « tapering » n’est donc pas pour maintenant !

De son côté, la Fed a relevé de 25 points de base son taux directeur, le 14 décembre dernier, pour acter de la robustesse de l’économie américaine (taux de chômage au plus bas en 9 ans à 4.6%, inflation à 1.4% sur un an, PIB à +3.2% au T3, dynamisme de la consommation…). Elle a également annoncé une accélération très modeste de la cadence prévue pour les futurs resserrements monétaires (3 pour 2017 contre 2 prévus en septembre) et relevé ses prévisions de croissance pour 2017 à +2.1% et celles d’inflation. La politique monétaire demeure néanmoins « accommodante » et les hausses à venir resteront « graduelles ». Pour rappel, la Fed tablait sur 4 hausses des taux en 2016 il y a tout juste un an.

La forte appréciation des marchés depuis novembre incite tout de même à la prudence pour le début d’année, en raison des nombreux rendez-vous politiques européens à venir et de la saison des résultats pour le quatrième trimestre qui débutera mi-janvier. Rappelons également que 2016 avait débuté sur une correction de plus de 10% des marchés actions et que bon nombre d’opérateurs pourraient être tentés de prendre des bénéfices après une progression moyenne de plus de 10% en Europe sur le second semestre.

Graphiquement, l’indice CAC40 est en phase de rattrapage depuis début novembre et conserve ainsi une dynamique positive en données hebdomadaires au-dessus des 4570 points, niveau correspondant à la moyenne mobile à 20 semaines. A plus court terme, après une sortie par le haut de son trading range, l’indice CAC40 arrive à proximité d’une zone de résistance charnière située vers 4850 points. La réaction de l’indice dans cette zone de cours pourrait être déterminante. Son franchissement donnerait un nouveau signal d’achat militant en faveur d’une poursuite du mouvement en cours en direction des 5000 points, plus hauts de fin 2015. En cas d’échec, il faudra au contraire s’attendre à l’amorce d’une nouvelle phase de consolidation en direction des 4700 points puis 4600 points. Ces prises de bénéfices sembleraient légitimes après le rallye de fin d’année.

Laurent POLSINELLI. © 2016 Zonebourse.com

CAC 40
DOW JONES

Depuis le violent contrepied haussier intervenu après la victoire de Donald Trump, le DOW JONES a poursuivi son ascension, enregistrant semaine après semaine de nouveaux records historiques. L’indice américain conserve ainsi une dynamique clairement haussière en données hebdomadaires au-dessus des 18580 points, niveau correspondant à la moyenne mobile à 20 semaines. La zone des 20000 points pourrait toutefois servir de prétexte à quelques prises de bénéfices en direction des 19250 points, après plus de 2000 points en ligne droite, d’autant que la Fed vient de remonter ses taux.

 

 

 

NASDAQ 100

Affichant une nette sous-performance par rapport au DOW JONES (gain annuel de 14%), l’indice NASDAQ100 évolue tout de même à son plus haut historique et affiche une performance de plus de 7% depuis le premier janvier. Ce dernier pourrait également marquer une pause à l’approche des 5000 points. Une première cible baissière pourrait être fixée vers 4800 points (moyenne mobile à 20 semaines). Seul l’enfoncement de ce niveau militerait pour un retour rapide sur la borne basse de son précédent range, vers 4650 points.

 

 

 

 

NIKKEI

Porté par la faiblesse du yen face au dollar et les anticipations d’une poursuite de la normalisation de la politique monétaire américaine, le NIKKEI revient sur ses plus hauts depuis 1 ans, après avoir repris près de 3000 points en moins de 3 mois. En données hebdomadaires, la tendance reste donc positive au-dessus des 17450 points, zone de convergence avec la moyenne mobile à 20 semaines. A plus court terme, les 20000 points restent en ligne de mire et seule une rechute sous les 18265 points invaliderait ce scénario.

 

 

 

AVERTISSEMENT : la rubrique « Analyse Zone Bourse » comprend la diffusion sans aucune modification des articles rédactionnels (analyses techniques, analyses fondamentales, notes de recherche), des analyses graphiques et des recommandations d’investissement à caractère général (ci-après designées collectivement « les informations » produites par la société Surperformance SAS, éditrice du site Internet Zonebourse.com. Les informations de cette rubrique représentent une communication à caractère promotionnel et n’ont notamment pas été élaborées conformément à toutes les dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières. La Commerzbank et ses employés ne sont pas soumis à l’interdiction d’effectuer des transactions sur les instruments financiers présentés dans cette rubrique avant la diffusion du magazine Strike.

Article tiré du magazine Strike 176 / Janvier 2017

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement