Archives : Questions

Vous avez des questions ? 
Nous avons les réponses…

Envoyez-les nous par email ou par courrier :

Comment la volatilité impacte-t-elle le prix des Warrants que je détiens?

Commerzbank : Le prix d’un Warrant dépend principalement de trois paramètres : la variation du sous-jacent, le temps restant jusqu’à la maturité du produit et la volatilité implicite. La volatilité implicite est une mesure de l’anticipation des investisseurs quant à l’amplitude attendue des fluctuations futures d’un sous-jacent donné. Plus celle-ci est importante, plus le marché pense que le sous-jacent variera fortement. Un Warrant associé à ce sous-jacent aura donc plus de chances de finir dans la monnaie et sera plus cher qu’un Warrant sur un sous-jacent à faible volatilité. De même, une hausse de volatilité sera favorable au prix d’un Warrant, aussi bien pour un Call que pour un Put. En revanche, une baisse de volatilité impactera négativement le prix d’un Warrant Call ou Put.

Le Véga d’un Warrant permet de calculer l’impact de la variation de la volatilité sur son prix. Il est important de souligner qu’un Warrant dont le Delta (probabilité accordée au fait que le produit soit dans la monnaie à maturité) est très faible ou très élevé sera respectivement fortement sensible à la volatilité ou très peu impacté par celle-ci. Un Warrant dont le Delta est compris entre 30% et 60% est souvent considéré comme offrant un bon équilibre entre variation du sous-jacent et impact de volatilité.

L’outil gratuit « Calculateur Warrants » vous permettra de simuler facilement le prix d’un produit en fonction des variations de sous-jacent, de volatilité et du temps restant jusqu’à maturité.

Pourquoi un Turbo peut-il être plus cher en fin de journée qu’à un autre moment pour un même niveau de sous-jacent ?

Commerzbank : Le prix d’un Turbo est composé de sa valeur intrinsèque, c’est-à-dire la différence entre le niveau du sous-jacent et le prix d’exercice du produit, ajustée de la parité, et d’une prime de risque de « gap ». Un « gap » est une variation de cours importante entre deux cotations successives.

Lorsque l’on se rapproche de la clôture d’un sous-jacent en fin de journée ou en veille de week-end, la probabilité accordée au fait qu’un « gap » soit constaté devient plus importante. Pour les Turbos dont le niveau de barrière est proche du cours du sous-jacent, la prime de risque sera donc plus élevée.  En effet, la probabilité que cette dernière soit atteinte à l’ouverture devient plus importante et la prime de risque de « gap » en sera d’autant plus élevée.

Ces éléments, parfois combinés, permettent d’expliquer pourquoi il est possible de constater un niveau de prix de Turbo plus élevé en fin de journée que durant la séance de cotation pour un niveau de sous-jacent équivalent.

Cliquez-ici pour trouver un Turbo

Article tiré du magazine Strike 171 / Juillet 2016

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement